25 septembre 2011

les saisons qui traînent

Je ne suis pas revenue ici depuis la fin du printemps et nous sommes maintenant en automne. Je me dois d'être honnête : cet endroit se meurt. J'en suis la seule fautive. C'est un peu le bordel dans ma tête depuis quelques mois sur tous les plans. Je ne sais plus vraiment où j'en suis, ce que je veux ou non ( je passe les péripéties de "je déménage/ j'emménage, je reviens puis je pars ). L'été aura été riche en expérience négative et positive, c'est le moins qu'on puisse dire.

Du coup j'ai laissé tomber les pinceaux, l'appareil photo. J'écris et j'ai bien l'impression d'être incapable de faire autre chose. écrire et écouter de la musique. Alors on verra ce qu'il advient d'ici mais il ne faudra pas s'attendre à un miracle. Je pense que cet état de friche industrielle risque de demeurer encore quelques temps.

Posté par yeuna_s à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur les saisons qui traînent

Nouveau commentaire