17 septembre 2011

Manoir de St-Pol-Roux à Camaret

  Une pluie fine, de la brume, il attendait perdu dans ses pensées. Du haut des falaises, on pouvait voir l'écume fouetter les rochers. C'était comme voir ses espoirs s'échouer à chaque brisement de vague. Cela retentissait en lui sans cesse. Les lieux en avaient connu des drames, des départs souvent sans retour. Il attendait. Il l'attendait, c'était son drame à lui. J'avais toujours cru que je serais restée là, naufrageur attendant son retour. Finalement, j'avais pris le large, il ne comprenait pas. L'herbe était verte et... [Lire la suite]